mardi 25 février 2014

Emilie, Malory, Jean-Philippe et Marie-Flore racontent leur séjour d'écovolontariat à Muringa Farm (Novembre 2013):

Jean-Philippe, soigneur animalier, français, 27 ans:


Quel magnifique endroit ! Ma plus grosse surprise.
Passionné par une faune vivant en milieu humide, je ne cache pas qu’avant d’arriver ici, j’étais quelque peu sceptique, ben mince alors !! L’équateur passe aussi en Afrique…!




Une végétation luxuriante, verdoyante,  dans laquelle vous m’avez permis d’exercer ce qui en un mot représente ma vie : l’étude de l’herpetofaune, herping, l’herpetologie bon ça fait plusieurs mots mais voila on parle bien de reptiles et d’amphibiens.
Astrid, Erick un grand merci !






Cet endroit est merveilleux grâce à toute une équipe qui mérite reconnaissance.
Des animaux atypiques  qui vont me manquer : les arts martiaux avec Lolita (la chèvre), des calins avec ma copine vache, les bisous volés du matin avec Daïka et Tamu (mais qui est ce qui leur à appris à sauter comme ça ?! )



Les activités étaient enrichissantes (même s’il est vrai que mon passe-temps favori est de « trifouiller » dans la végétation à la recherche de bestioles), le séjour à Maasai Mara tout simplement sublime…








Je finirai par mon seul point négatif, tout le monde a vu le cobra sauf moi…
Naja rigricollis/ Naja melanoleuca,  au vu de la mue je penche plus pour le second (si vous arrivez à le prendre en photo....).
Sinon j’ai commencé à rédiger des fiches sur les Reptiles et Amphibiens vivant dans votre ferme que je vous enverrai dès que possible.
Merci pour tout, à très bientôt j’espère !




Malory, soigneur animalier, française, 24 ans:



Me voilà après un mois à Muringafarm, quoi en penser, si ce n’est :
Un cadre idyllique avec une faune et une flore débordante. Des singes jouant dans les arbres et toutes sortes d’oiseaux plus atypiques les uns que les autres. Au milieu de tout ça, quelques bandas simples mais très confortables que l’on a de suite envie d’appeler maison. Les animaux de la ferme sont très attachants, même Lolita, quoi que très présente pour une chèvre…









Les activités sont variées, certaines permettant de se dépenser d’autres d’apprendre, un bon compromis.
Le planning est peut-être quelquefois un peu trop allégé, mais cela dépend de chacun.
Pour ce qui est du staff, il y a une super équipe, tous très accueillants et disponibles. 
Erick et Astrid sont des personnes simples et conviviales.
Pour ce qui est des repas, un chef adorable et des petits plats délicieux.






     Nos 4 jours de safaris  quant à eux ont été un vrai plaisir (pour un prix largement abordable en plus). Nous en avons pris plein les yeux. De plus Nakuru et Maasai Mara sont très différents, une vraie richesse.







     Pour résumer ce fut un mois agréable dont je ne retiendrai que du bien. Une belle entrée en matière pour un premier séjour en Afrique. Un grand merci à toute l’équipe.

                                                                                                                                             
Emilie, soigneur animalier, française, 23 ans:



L’accueil qui nous a été réservé (dès notre arrivé à l’aéroport) fut le premier point positif de mon séjour.
La ferme et ses environs en font un lieu de découverte quotidienne qui combine temps de repos et activités variées. Le concept d’éco volontariat est une très bonne alternative pour un voyage respectueux de l’environnement, qui permet de profiter de moments de loisirs tout en se rendant utile.





La gentillesse et la disponibilité d’Astrid et d’Erick ainsi que de tout le staff, reste pour moi l’élément le plus important de Muringafarm.
Les repas de Stephen auront été à la fois très appréciables et en même temps plutôt néfastes pour ma ligne !!!



Pour ce qui est du planning qui nous a été proposé, la possibilité d’avoir un emploi du temps malléable m’a beaucoup plu, même s’il reste pour ma part un peu léger en activités certains jours. La présence de la maison de conservation est un vrai plus et elle pourrait être encore plus exploitée.
De plus ce que propose Wild Routes of Kenya (comme la visite aux réfugiés, l’orphelinat, la rencontre avec les populations locales ou encore les trekkings) est une réelle immersion au cœur du pays et de ses habitants. Cela permet de découvrir une facette du Kenya que je n’aurais certainement pas vu en voyage « classique ».







En ce qui concerne les safaris : Parfait.
Nakuru et Maasaï Mara sont totalement différent et la présence de Korir fut un réel avantage pour toutes les informations qu’il a partagé avec nous. Pour Maasaï Mara trois jours suffisent pour voir et revoir la faune variée de cette immense réserve.






Je dirai donc, pour résumer que ce séjour a été pour moi une expérience très enrichissante, autant sur le plan humain que d’un point de vue animalier, riche en découvertes et que je conseille vivement pour un premier voyage au Kenya.
Un grand merci à toute l’équipe de Muringa Farm et bravo à Erick & Astrid.
                                                                                                                                            

Marie-Flore, retraitée (marketing, informatique de gestion), française, 68 ans:


Mes expériences à Muringa Farm:

·        Soins aux animaux :
J’ai eu de la chance d’arriver au moment des piqûres aux animaux et de faire une piqûre aux moutons et une piqûre à une vache.  J’ai bien aimé partager le travail de nettoyage   des écuries avec les jeunes et l’équipe des animaux et de retrouver toutes les volailles, la chèvre Lolita et les 2 ânes.

·        Chevaux :
J’ai apprécié le partage du pré des bandas avec eux et petit à petit Aliocha est venu, comme les autres, chercher des carottes et en faisant attention, j’ai pu les approcher et je crois qu’ils m’ont bien adoptée.

·         Chiens :
Tout s’est bien passé (Marie Flore a peur des chiens NDLR), et ils m’ont montré autant qu’aux autres des preuves d’acceptation ou d’affection, avec parfois de jolies marques de terre sur les pulls. La machine à laver s’en occupera au retour.

·         Excursions et découverte du milieu local :     
3 belles balades au point de vue Nord-Ouest, à la cascade et surtout au point de vue sur la vallée au-dessus de la maison de Samweal. Nous avons bavardé et communiqué réellement avec les assistant(e)s de Lilian Orphenage, un moment de partage et rencontres. Aussi avec les enfants et l’institutrice de la petite école du camp des réfugiés : chansons, jeux goûter, un moment apprécié !







·         Observation des singes et des oiseaux :
En plus des temps d’observations, les singes ont fait des cabrioles, grimpettes, roulades, pendant ½ heure sous nos yeux près des bandas un début d’après- midi et 2 matins dans les arbres du restaurant et à la fenêtre du toit ! Pour les oiseaux ; ils sont plus faciles et nombreux à voir le soir et surtout j’ai vu la différence de vision avec les jeunes ! Les safaris ont été des journées intenses à l’approche des animaux, avec Korir qui sait si bien les découvrir et les jeunes dont c’est le métier et la passion.


·        Arbres, plantes, jardinage, usages et médecine des plantes :
Des moments très appréciés avec Edwin qui connait beaucoup de choses et avait un bon livre. J’ai pu numéroter mes photos avec des notes pour compléter les infos à la maison. Le jardinage avec les employés de Muringa étaient des occasions de partage avec eux et de pouvoir parler/échanger en anglais.



·         Anglais :
C’était aussi un objectif important de pouvoir parler en anglais un minimum avec Korir, Edwin bien sûr amis aussi Samweal, Joseph, Frida, Ester, qui m’ont permis de réviser et pratiquer. Je prends toujours des notes de mots peu utilisés que je mets dans une boite à cases et déplace d’une case, si je les ai retenus. En principe, après 6 cases, ils sont acquis…

·         Relations humaines:
Un grand merci, bonnes vacances et bon job à Emilie, Jean Philippe et Mélanie. « Assante sana » à toute l’équipe de Muringa farm et à nos hôtes Astrid et Erick.
J'ai beaucoup aimé le rituel du soir, les gardiens qui plaçaient les lampes tempête à pétrole près de nos bandas, le long du chemin vers le restaurant, à l'opposé du lac pour nous renvoyer 3 points lumineux sur le lac, les lampes sur la table pour éclairer nos assiettes, le bon poêle avec le charbon de bois pour nous réchauffer...et enfin, le "lala salama" et la récupération des lampes après un dernier regard vers le ciel étoilé ou...couvert.





·         Nature :
J’ai pu visiter une plantation de thé et de café ou j’ai été très bien accueillie et avec beaucoup d’explications ce fut une visite très intéressante.
Peut-être que j’aurai bien apprécié une matinée ou une journée pour participer à la récolte du maïs avec les femmes d’une ferme alentour ou planter les légumes dans le jardin  d’une famille du staff ou autre famille des environs.

Safaris: les images parlent mieux que les mots...:







                                                                                                                               




Aucun commentaire:

Publier un commentaire